Le voyage de Trice: le Pays Drouais

DREUX

Antiquité

C’est vers 463 à cette époque que date le droit de souveraineté des rois de France sur Dreux avec les partages successifs du royaume de Clovis entre ses descendants. Dans le premier partage, elle appartient à Clodomir, l’aîné des trois fils de Clotilde qui possédera tout le centre de la Gaule. 

Description de cette image, également commentée ci-après

Childebert qui, dans le premier partage de l’héritage de son père, avait eu le Parisis, le Perche, la Normandie, s’adjugea avec l’Orléanais la ville de Dreux, limitrophe des provinces précitées.

 L’origine de Dreux est restée ensevelie dans les ténèbres des siècles accumulés. Ce n’est qu’à dater de l’époque de l’occupation romaine que cette ville commença à être mentionnée par les géographes sous le nom de Durocassio.

Illustration.

Moyen Âge

Ville frontière du domaine royal français face au duché de Normandie, Dreux a longtemps commandé l’accès au royaume de France. Cela lui vaut d’avoir été convoitée par les ducs de Normandie et les comtes d’Anjou à de multiples reprises au fil de l’histoire.

Elle fut assiégée vers l’an 1000 par Richard II duc de Normandie. Réputée notamment pour sa draperie, elle commerce avec les régions environnantes, mais également les royaumes plus éloignés, comme la Bourgogne ou la Savoie.

Illustration.

La ville fut le chef-lieu d’un comté célèbre : le comté de Dreux Il fait partie des possessions des Robertiens. Au milieu du Xe siècle, il était possédé par un certain Landry, dont la fille Ève le porta en dot à Gauthier, comte du Vexin. 

Mais ce dernier (qui meurt peu après 992) n’a pas eu d’héritier de ce premier mariage et avait divorcé d’Eve entre-temps. En 991, Hugues Capet reçoit l’éphémère soutien d’Eudes Ier de Blois contre la coalition de Charles de Basse-Lotharingie et Arnoul de Reims, en échange de ce comté de Dreux dont on sait qu’il sera vacant.

Illustration.

Old Arms of Blois.svg

Elle fut érigée en commune vers 1108, par Louis le Gros. Elle est confirmée par Robert de Dreux en 1180, les bourgeois s’engageant alors à défendre la place contre les ennemis du roi.

Illustration.

 Elle fut assiégée en 1188 par Henri II d’Angleterre puis en 1412 par les Bourguignons pendant la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, en 1421 par Henri V d’Angleterre.

La chapelle royale

La chapelle royale de Dreux est la nécropole de la famille d’Orléans, et des Bourbon-Penthièvre. Elle est située dans l’enceinte du château de Dreux. Elle appartient à la Fondation Saint-Louis, créée en 1974. Le président d’honneur est l’aîné des Orléans, Jean d’Orléans, comte de Paris.

© Little Trice

© Little Trice

© Little Trice

© Little Trice

© Little Trice