Tout est dit !

Ce prophète de malheur doit bien se réjouir de l’autre côté du voile… ? 
Tout s’est accompli, en effet, il n’y a qu’à voir notre civilisation, à commencé par l’éducation, qui forme de prodige crétin, qui ne savent même plus lire ou écrire.

 Quand je prends les transports, je me rends compte du conditionnement de ces moutons, branché du matin au soir avec leurs écouteurs dans les oreilles à tel point que maintenant quand il y en a qui ne sont pas « branché, j’ai l’impression qu’ils viennent du autre planète.

 Leur conditionnement est elle qu’ils ne peuvent plus se rebiffer contre l’état, ou le terrorisme, ou ils font fort, c’est qu’ils chient tous dans leur froc, voilà l’état lamentable de la France

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...

Colonies de vacances pour enfant de 9 ans

Citation

Pour garantir la réussite des vacances de votre enfant, rien de tel que le choix d’une bonne colonie de vacances avec de nombreuses activités et un environnement propice à la détente.

 

Comment choisir une colonie de vacances pour enfant ?
L’école est finie enfin les vacances ! Pour votre enfant, c’est le début d’une nouvelle aventure avec ses copains. 

 

Quoi de plus existant que de partir vers de nouveaux horizons, ou bien des destinations inconnue avec au programme des activités qui sortent de l’ordinaire. 

 

Il existe de nombreux avantages lorsque vous faites partir votre enfant en colonie de vacances 9 ans. Cela implique également qu’il faut ternir compte de certains critères lors du choix de la colonie afin d’offrir de belles vacances à votre chérubin. 

Les différents types de colonies de vacances
De plus en plus de familles, décide d’envoyer leurs enfants en colonie durant l’été, soit parce que les deux parents travaillent et ne peuvent s’occuper de leurs enfants pendant toutes les vacances, soit parce qu’ils aspirent à quelques jours de détente et d’évasion. 

 

Pour faciliter le choix des parents, il existe plusieurs types de colonies. Cette distinction se fait aussi bien au niveau des activités que des séjours et de la destination. 

 

Plus de 70% des organismes de colonies de vacances proposent un vaste choix d’activités et de thèmes afin de s’adapter aux goûts de chacun tout en plaisant au plus grand nombre. 

 

Pour commencer, il y a la colonie de vacances multi activités. Ce type de colonies de vacances reste très plébiscité par les parents. 

 

Contrairement aux séjours avec une thématique précise, les séjours multi activités propose un large choix dans les activités et une grande diversité pour les animations.

 

 Il y a aussi les colonies sportives, les colonies itinérantes à l’étranger ainsi que les séjours linguistiques. On peut aussi constater les séjours à thématiques ainsi que les colos-découvertes. 

Pourquoi opter pour une colonie de vacances 9 ans ?
Envoyer votre enfant en colonie de vacances 9 ans, c’est lui permettre de connaître de nouveaux amis et d’apprendre à s’épanouir loin de vous, dans une logique d’autonomie. 

 

L’enfant s’amuse et vit des expériences inoubliables dans un environnement détendu et plein d’énergie positive. L’enfant peut innover et expérimenter de nouvelles activités.

 

 Cela l’aide à mieux se connaître et à grandir. L’enfant reçoit une attention personnelle. Il est entouré de professionnels qui s’occupent de lui à tout moment.

 

 Il faut aussi savoir que ces camps d’été offrent aux enfants la possibilité de vivre de nouvelles expériences, émotionnelles et éducatives, qui ont un impact très positif sur leur croissance et leur développement. 

 

Durant quelques semaines, votre enfant pourra alors découvrir un panel d’activités proposé par des professionnels de l’animation diplômés et au fait des questions pédagogiques. 

 

À l’âge de 9 ans, il convient néanmoins à cet âge de ne pas l’envoyer loin de vous plus d’une semaine. Cela permet d’éviter un risque de sentiment d’abandon. 

 

Cette durée, conjuguée à des capacités de concentration plus développées, lui permet d’effectuer des stages plus intenses, centrés autour d’une activité plus ciblée, où les enfants sont répartis par tranches d’âge et de niveau.

 

https://www.djuringa-juniors.fr/colonies-de-vacances/9-ans/

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...

Le voyage de Trice : la Bretagne

 

 bannalec

Pays - Blason - Cornouaille.png

 

Bannalec

 D’un point de vue historique, elle appartient à la Cornouaille, elle se situe sur les grandes failles du Massif armoricain. Mentionné pour la première fois vers 1030 dans, le cartulaire de Quimperlé, Bannalec est désignée sous le terme Plebs Banadluc. 

Le toponyme associe au Breton balan « genêt » (en vieux breton banadl et en moyen breton banazl) signifie tout simplement « l’endroit où pousse le genêt (genêtière) » Bannalec doit probablement son nom du fait que le genêt à balais y pousse en abondance.

L’histoire de Bannalec est indissociable de celle des seigneurs de Quimerc’h sous l’Ancien Régime. En effet, ces puissants seigneurs disposaient d’un château féodal à Bannalec et de nombreuses terres dans la paroisse et celles du voisinage. 

Par ailleurs, la seigneurie fut érigée en baronnie par le duc Jean V en 1420 en récompense des services rendus par le seigneur de Quimerc’h à son suzerain, notamment pour le soutien militaire qu’il lui a apporté au cours de l’épisode de la trahison de Marguerite de Clisson et de ses deux fils Charles et Olivier. 

Elle disposa de ce fait du droit de haute, moyenne et basse justice avec création d’un gibet à quatre piliers sur le tertre de Roz-Glaz. La seigneurie passa successivement par alliance aux mains des Quimerc’h (XIe-XIVe), des Hautbois (XIVe-XVIe), des Tinténiac (XVIe-XVIIIe) et des Du Breil de Rays (XVIIIe). 

Le plus ancien seigneur de Quimerc’h dont le nom se nommait Rivallon et vivait entre 1066 et 1114. Les armes des seigneurs de Quimerc’h furent de tout temps un champ d’hermines meublé d’un croissant.

 La présence d’hermines sur le blason, laisse à penser que ce Rivallon était un proche parent du duc de Bretagne. Quant au croissant, il appartenait à la famille des comtes de Cornouaille.

 Blasons d’après le Nobiliaire de Pol Potier de Courcy . Bannalec prend part à la révolte des Bonnets rouges en 1675. Malgré l’intervention de René III de Tinténiac en faveur des révoltés, les cloches de l’église paroissiale sont descendues en guise de punition et les révoltés doivent déposer leurs armes sous la conduite du seigneur de Quimerc’h à Port-Louis ou s’était réfugié le duc de Chaulnes. 

En 1831, sur une population de 4 183 habitants, seulement 126 hommes et 44 femmes savent parler le français, le breton étant la langue d’usage, et 72 hommes et 18 femmes savent l’écrire.

En 1847, une famine à Bannalec fait suite à la maladie des pommes de terre en 1844, à la sécheresse au cours de l’été 1845 et aux gelées profondes au cours de l’hiver 1845-1846. Un cas de cannibalisme est rapporté par la presse régionale sur la commune.

En 1863, la ligne de chemin de fer Lorient Quimper qui dessert Bannalec est mise en service.

 

      

 

Copyright © Little Trice

 

Copyright © Little Trice

 

Copyright © Little Trice

 

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...